Histoire de la Vigne et du Vin en Valais

Musée valaisan de la vigne et du vin

la mestre
Ceci n'est pas une bouteille!

Musée du Vin, Sierre.
Du 2 mai au 25 octobre 2015 Ouverture me-ve 14h-18h / sa-di 11h-18h

Visite guidée le 6 mai à 19h00
Jeudi 14 mai 2015, Balade au coeur du vignoble des Follatères à Fully

rdv 9h30 pavillon Fol'terres, entrée ouest de Fully. Durée 2h30. Prix 15 CHF avec un apéritif. Inscription: museeduvin@netplus.ch

Vous êtes ici > histoire > un cépage, une histoire |

HUMAGNE BLANC, POTION DES ACCOUCHEES

humagne

L'Humagne Blanc fait partie des tout premiers cépages dont les manuscrits font état en Valais. Son nom apparaît dans le Registre d'Anniviers au XIVe siècle (1313).



Jusqu'au milieu du XXe siècle, l'Humagne Blanc joue un rôle particulièrement important au chevet des accouchées. Parce qu'il a la réputation de contenir trois fois plus de fer que les autres cépages, mais aussi parce que c'est le vin des grandes occasions. Il est apprécié pour sa bonne qualité et sa capacité de garde. L'accouchée le boit sous différentes formes. Mélangé à des épices (cannelle, muscade, girofle, miel) et à des herbes aromatiques (hysope, armoise), l'Humagne Blanc est souvent absorbé chaud ou en panade (soupe au pain grillé). Il a pour fonction de calmer la douleur, fortifier le corps, nettoyer la matrice et refaire le sang. La parturiente peut en avaler jusqu'à un litre par jour.



De récentes analyses chimiques ont démontré que cette spécialité ancienne ne contenait en fait pas davantage de fer qu'un autre raisin. Mais la coutume d'offrir une bouteille d'Humagne Blanc aux jeunes parents fait toujours partie des traditions valaisannes.

Sources : Histoire de la vigne et du vin en Valais, «La coupe et le vin de l'accouchée» Samuel Pont, «Premières mentions de cépages dans le Registre d'Anniviers», José Vouillamoz.

©2011 | museeduvin@netplus.ch | MVVV - Rue Ste Catherine 6 - 3960 Sierre | tél. +41 27 456 35 25 | web-design: www.pole-in.ch