Histoire de la Vigne et du Vin en Valais

Musée valaisan de la vigne et du vin

la mestre
Dimanche 21 septembre Au pied des murs en pierres sèches de Clavau

Départ 9h30 du Bisse de Clavau, route de Grimisuat

Prix 15.00

Inscriptions : museeduvin@netplus.ch ou 027/456 35 25

Exposition : Etre Vigneron en Valais

MVVV Sierre, du 30 août au 30 novembre 2014, ma-di 14 -17 h

Commandez l'ouvrage

Vous êtes ici > histoire > un cépage, une histoire |

LA DÔLE, PREMIER VIN D'ASSEMBLAGE

pinot noir
gamay

La Dôle apparaît pour la première fois en Suisse en 1820 chez le célèbre botaniste franco-suisse Augustin Pyramus de Candolle. Il s'agit alors d'un cépage à part entière, originaire des environs de Dole, ville du Jura où règne le Gamay. Les premiers plants de Dôle arrivent en Valais vers 1850, dans la vigne familiale sédunoise d'un commandant militaire exilé dans le Jura.

Associé au Gamay à l'origine, le nom de Dôle désigne par la suite davantage le Pinot noir, puis un mélange de Pinot noir et de Gamay. Mais lorsque ces deux cépages s'affirment en leurs noms propres, la définition de la Dôle est à nouveau ébranlée. On y met de plus en plus de Gamay.
A la fin des années 1950, la production des rouges explose, risquant de nuire à la qualité de la Dôle. Ce vin est désormais réservé à des vendages sondant à 83 degrés Oechslé. Tous les raisins de qualité inférieure sont déclassés pour la production d'un nouveau vin, le Goron.
C'est à cette même époque que la Dôle devient une appellation protégée, exclusivement valaisanne. Après des années d'atermoiements, sa définition est aujourd'hui clairement établie: l'assemblage doit être constitué d'au moins 85% de Pinot Noir et de Gamay, part dans laquelle le Pinot Noir domine. Il peut être complété par d'autres cépages rouges (Syrah, Humagne Rouge, Cornalin ou autres) qui enrichissent sa complexité et lui confèrent des accents très personnels au gré des terroirs et des producteurs.

Sources: Histoire de la Vigne et du Vin en Valais, «Trente ans de tribulations pour protéger les appellations Dôle, Johannisberg et Fendant», par Sabine Carruzzo historienne; «Les chemins de la Dôle pour rejoindre le Valais», José Vouillamoz, ampélographe.

©2011 | museeduvin@netplus.ch | MVVV - Rue Ste Catherine 6 - 3960 Sierre | tél. +41 27 456 35 25 | web-design: www.pole-in.ch