Histoire de la Vigne et du Vin en Valais

Musée valaisan de la vigne et du vin

la mestre
Jeudi 10 avril Cépages rares, Wine grapes

Par José Vouillamoz, ampélographe

Château de Villa, Sensorama, 19h

Prix 40.00

Inscriptions : museeduvin@netplus.ch ou 027/456 35 25

Exposition : Oswald Ruppen Valais Vigne et Vin en lumière

MVVV Sierre, prolongation jusqu'au 31 juillet 2014, ma-di 14 -17 h

Commandez l'ouvrage

Vous êtes ici > histoire > un cépage, une histoire |

AMIGNE, PREMIERE MENTION AU 17ème SIECLE

amigne

Ancien et rare cépage valaisan, l'Amigne apparaît pour la première fois dans un document en 1686. Il s'agit du "Livre pour le travail des vignes" du banneret de Riedmatten. Elle figure dans des comptes de vendanges, en compagnie de l'Arvine, de l'Humagne, de la Rèze, du Gouais et du Muscat. Ce document exceptionnel rapporte que le 18 septembre 1686 «un ½ charet d'amigne et 2 boos de regis» (Rèze) ont été vendangés entre Granges et Noës. Ainsi, la première mention de l'Amigne se situe entre Sion et Sierre. Pourtant, c'est à Vétroz que ce cépage s'épanouit presque exclusivement aujourd'hui.

Dans ce livre du 17ème siècle, on apprend aussi que le cépage le plus abondamment vendangé est l'Humagne, suivi du Muscat et du Gouais Blanc. L'Arvine et l'Amigne, peu représentées, font déjà figure de cépages rares.

Source : Histoire de la Vigne et du Vin en Valais, «Premières mentions de l'Arvine et de l'Amigne au XVIIe siècle», José Vouillamoz, ampélographe.

©2011 | museeduvin@netplus.ch | MVVV - Rue Ste Catherine 6 - 3960 Sierre | tél. +41 27 456 35 25 | web-design: www.pole-in.ch