Histoire de la Vigne et du Vin en Valais

Musée valaisan de la vigne et du vin

Vous êtes ici > histoire > époque contemporaine |

L'HISTOIRE

vendanges

Vendanges à Sion 1950, arrivée à la cave. Le raisin est transporté dans de grands tonneaux appelés fustes ou bossettes.
© Photo Hans Steiner, Musée de l'Elysée Lausanne

L'EPOQUE CONTEMPORAINE
(1850 à nos jours)

1850-1918: L'essor commercial de la vigne et du vin
Le développement de la viticulture commerciale en Valais découle des suites de la guerre du Sonderbund (1847). Les terres spoliées à l'Eglise sont rachetées par des familles valaisannes aisées et des investisseurs venus du canton de Vaud qui fondent les premières entreprises viticoles du canton. L'encépagement et les méthodes culturales évoluent. L'Etat encourage activement les progrès agricoles et viticoles. Les premiers travaux d'endiguement du Rhône et la construction de la ligne de chemin de fer au début des années 1860 offrent la possibilité d'accroître les surfaces et d'accéder à de nouveaux débouchés. La viticulture ne tarde pas à devenir la première branche de l'agriculture valaisanne.

1918-1950 : La grande mutation
La première moitié du 20ème siècle est pour la viticulture une période riche et mouvementée. Suite à l'arrivée du phylloxéra (1916), le vignoble est reconstitué en quelques décennies. L'encépagement et les techniques viticoles se transforment en profondeur. Une grave crise économique (années 1920) oblige les vignerons et les commerces à s'organiser. Elle est à l'origine de la création des Caves coopératives Provins. L'Etat fédéral joue quant à lui un rôle de plus en plus important dans l'économie vitivinicole, l'enseignement se professionnalise et la surface croît tant et si bien que le Valais accède au rang de premier canton viticole de Suisse en 1957 (3550 ha).

1950-1991: Tensions entre quantité et qualité
La seconde moitié du 20ème siècle se caractérise par une organisation toujours plus structurée de la production et de la commercialisation du vin. Au niveau législatif, les bases constitutionnelles d'une politique viticole fédérale protectionniste sont posées. La surface viticole valaisanne augmente constamment pour atteindre 5200 ha en 1980. La production s'industrialise. La vendange paie et la viticulture connaît sa période faste. Les impératifs de rendement prennent cependant souvent le pas sur la qualité des vins. Dans le courant des années 1980, le Valais, comme les autres régions viticoles, connaît une grave crise de surproduction qui aura d'importantes conséquences.

Dès 1991: Les années AOC
La grande crise d'écoulement des années 1980 est à l'origine de la mise en place des appellations d'origine contrôlées (AOC). Elles entrent en vigueur en Valais en 1992. Dans un contexte de libéralisation des importations et de concurrence accrue, la qualité devient un objectif central. La revalorisation des cépages autochtones, la mise en valeur des terroirs et la sauvegarde du patrimoine paysager font également partie des objectifs de la politique viticole valaisanne à l'aube du 21ème siècle.

©2011 | museeduvin@netplus.ch | MVVV - Rue Ste Catherine 6 - 3960 Sierre | tél. +41 27 456 35 25 | web-design: www.pole-in.ch